Atelier sur l’action régionale en matière de protection
et mise en valeur du paysage
le 13 novembre 2003
Sainte-Marguerite-Estérel

Introduction

Le Conseil du paysage québécois et le Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CREL) ont organisé, le 13 novembre 2003, un atelier sur l’action régionale en matière de protection et de mise en valeur de paysage.

Cet atelier a permis aux participants de mieux connaître des démarches entreprises dans plusieurs régions du Québec ainsi que les approches qui y sont utilisées afin de mieux cerner les caractéristiques des paysages régionaux.

Parmi ces contenus, les présentations suivantes :

Guide du paysage :

Des exemples d’actions régionales :

Des approches utilisées pour la compréhension et la caractérisation des paysages :

Contenu des présentations



Présentation du Guide du paysage

Le Conseil du Paysage québécois a préparé un " Guide du Paysage " à l'intention des divers intervenants du milieu de manière afin de leur proposer une démarche concrète visant la reconnaissance, la protection et la mise en valeur du paysage. Cet outil s'adresse aux intervenants désireux de mieux connaître leur paysage, de faire des choix concertés sur le devenir de leur paysage et de mieux orienter les actions qui influencent la qualité du paysage. Le Guide du Paysage s'inscrit dans la foulée de la diffusion de la " Charte du paysage québécois ", élaborée par le Conseil du Paysage québécois.

Le Guide du Paysage poursuit plusieurs objectifs. Notamment, il s'agit :

Par : Chantal Prud'Homme, architecte paysagiste, chargée de projet pour le Conseil du paysage québécois c.prudhomme@sympatico.ca
^

La démarche de sensibilisation du Comité du patrimoine paysager de l’Estrie

Interpellés par les impacts de plusieurs interventions sur le territoire estrien, une quarantaine d’organismes régionaux se réunissait en janvier 2001 et faisait consensus sur l’urgence d’élaborer une stratégie globale et régionale de préservation et de valorisation du patrimoine paysager estrien.

Depuis, le Comité du patrimoine paysager estrien (CPPE), une coalition de 14 organismes régionaux, a piloté plusieurs activités, dont des consultations populaires dans la plupart des MRC afin de dresser l’inventaire des éléments paysagers typiques et distinctifs de l’Estrie et d’identifier des problématiques, les enjeux ainsi que les besoins des communautés. Organisé en étroite collaboration avec les MRC et les CLD, les acteurs et intervenants locaux ainsi que les citoyens, quelque 300 personnes ont participé aux tournées.

La première phase du projet étant terminée, le CPPE souhaite maintenant développer des outils répondant aux besoins formulés par les diverses communautés rencontrées.

Par : Cathy Bergeron, chargée de projet, Comité du patrimoine paysager estrien Cathy.Bergeron@mrnfp.gouv.qc.ca
Texte de la présentation
^

Projet " Opération paysages " des Laurentides

Le projet "Opération paysages" veut faire connaître l'importance de protéger les paysages des Laurentides ainsi que les gains à tirer de la qualité des paysages. L’élaboration d’une " Charte des paysages naturels et bâtis des Laurentides " s’inscrit dans cette démarche.

Plus particulièrement, le projet veut :

Un comité aviseur avait été formé de représentants de chaque MRC, de différents ministères et groupes ou organismes régionaux. À l’été 2002, le Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CREL) a effectué un sondage auprès de toutes les clientèles (résidants, villégiateurs, touristes) fréquentant les Laurentides afin de connaître quels étaient les plus beaux paysages, leurs perceptions de ces paysages (bien conservés, dégradés ou fortement dégradés) ainsi que les causes de leur dégradation.

Par : Agnès Grondin, directrice, Conseil régional de l’environnement des Laurentides agnes.grondin@crelaurentides.org
Présentation pdf
^

Projet Paysages du Kamouraska : la préservation et mise en valeur du patrimoine paysager villageois et rural

Le projet Paysages du Kamouraska constitue un des chantiers du nouvel organisme Ruralys, un premier centre multiressources chargé de soutenir, d’accompagner et de stimuler les initiatives de sauvegarde et de mise en valeur du patrimoine rural. Les paysages naturels et humanisés en font partie. La mise en contexte de ce projet est importante puisqu’il s’agit d’orientations définies par le milieu. Différents acteurs sont intégrés à la démarche pour tenter d’atteindre un consensus. La concertation est un défi que Ruralys souhaite relever.

Par : Dominique Lalande, directrice générale, Ruralys dlalande.ruralys@bellnet.ca
Texte de la présentation
^

La gestion du paysage dans une région ressource, l’expérience de l’Abitibi-Témiscamingue : de la parole aux actes

Reconnue pour l’importance économique de ses ressources naturelles, l’Abitibi-Témiscamingue travaille activement à mettre en valeur une ressource jusqu’alors peu exploitée: le récréotourisme. L’analyse du paysage devient alors un incontournable.

Fidèle à l’esprit d’entraide qui caractérise la région, les praticiens des différentes tables de gestion intégrée des ressources du milieu forestier (GIR) de la région ont mis leurs ressources en commun. Ils ont créé un lieu de réflexion et d’échange sur les outils de planification et d’analyse, dont ceux sur la caractérisation du paysage. Le résultat est ensuite ramené aux tables de GIR, lesquels constituent ainsi des véritables laboratoires pour développer et appliquer de nouvelles approches en GIR.

Patricia Munoz, Responsable de la planification
Direction régionale de la gestion du territoire public de la Capitale-Nationale
Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs patricia.munoz@mrnfp.gouv.qc.ca

Mario Poirier, Biologiste
Société de la Faune et des Parcs du Québec
Direction de l'Aménagement de la Faune de l'Abitibi-Témiscamingue
mario.poirier@fapaq.gouv.qc.ca
^

Caractérisation et évaluation des paysages du corridor routier de l’autoroute 15 et de la route 117

Le projet de caractérisation et d'évaluation des paysages découle directement de la nécessité de se donner une vision d'ensemble du capital-paysage du corridor de l'autoroute 15 et de la route 117 qui permettrait de mieux orienter d'éventuelles actions. L'objectif premier est donc de produire une caractérisation cartographiée et documentée des paysages bordant le corridor, ainsi qu'une interprétation de la séquence visuelle du corridor en question. Le second objectif est de procéder à une évaluation des paysages du corridor pour en faire ressortir les secteurs d'intérêt et des secteurs qui posent problème. En fin de compte, des secteurs d'intervention à privilégier sont indiqués. Le ministère des Transports souhaite donner suite au projet en proposant, aux divers acteurs qui s'intéressent aux paysages du corridor visé, un projet concerté de mise en valeur. La caractérisation et l’évaluation pourront alimenter le projet en tant que base de données sur les paysages, alors que les secteurs d'intervention à privilégier poseront les bases des actions proposées par le ministère.

Guy D'Astous, Service des inventaires et du Plan, Direction des Laurentides-Lanaudière, ministère des Transports gdastous@mtq.gouv.qc.ca
texte de présentation pdf (4222 ko)

Martin Joly, Villes et villages d’art et de patrimoine, MRC des Pays-d’en-Haut mjoly@mrcpdh.org
^

L’analyse des paysages villageois de la région du Kamouraska

Dans la zone habitée du Kamouraska, qui possède un des paysages humanisés les plus beaux et diversifiés du Québec, un inventaire sur le terrain est en cours. Le paysage y sera caractérisé non seulement en tenant compte de ses qualités esthétiques, mais également de ses éléments historiques et culturels. Cette évaluation permettra ensuite de proposer un plan de mise en valeur, de protection et de conservation du paysage. Il s’agit d’une étude pilote pour le territoire du Bas-Saint-Laurent et donc, fondamentale sur le plan méthodologique.

Par : Alain Parent, chargé de projet, Ruralys lespelerins@sympatico.ca
Texte de la présentation
^

La simulation visuelle des paysages forestiers

Afin d’assurer la cohabitation des activités forestières dans les secteurs où les pourvoiries pratiquent leurs activités, il est nécessaire d’établir des ententes de collaboration entre les intervenants avant de réaliser des travaux d’aménagement forestier. L’élaboration de ces ententes est complexe puisqu’il est difficile de prévoir l’aspect d’un paysage après une intervention forestière.

D’autre part, les modifications à la Loi sur les forêts mettent en place une nouvelle dynamique où les intervenants, autres que les compagnies forestières, sont appelés à participer de façon plus active à la planification forestière. Il apparaît donc essentiel de développer des outils qui aident au processus de planification forestière et qui encouragent le dialogue entre des acteurs qui viennent d’horizons très différents.

Un des principaux avantages des logiciels de simulation de paysages est de produire des images qui représentent un paysage avant et après une intervention forestière. La fédération des pourvoiries du Québec (FPQ), en partenariat avec la compagnie Kruger, a développé et mis à l’essai une procédure permettant l’utilisation d’un tel logiciel, World Construction Set, dans des projets de gestion intégrée des ressources.

Par : Martin Plante, Fédération des pourvoiries du Québec mplante@fpq.com
Présentation pdf
^